vendredi 20 avril 2018

MISANTHROPIC EXISTENCE : Death Shall Be Served [CHRONIQUE]

MISANTHROPIC EXISTENCE
Death Shall Be Served

CD Digipack
Aesthetic Death
2018


 Premier album de ce groupe anglais basé dans les Midlands, et qui sévit  dans une veine Death Metal old school particulièrement brutale et chaotique, dans la lignée de DEICIDE et consorts. Du Death brut de décoffrage et assombri donc, agrémenté ici et là de quelques touches de Brutal Black Metal. Si l'expérience vous tente, alors préparez-vous à encaisser plus d'une heure non-stop de cris barbares, de grondements furieux et autres vociférations ultra-gutturales, sur fond de rythmes de batterie tachycardiaques et de mur du son apocalyptique.

 Comme le veut le style, et comme le suggère le nom même de la formation, le concept en son entièreté se veut viscéralement misanthropique, haineux, nihiliste. Il s'exprime à travers une imagerie et des thématiques à fortes connotations satanisantes et blasphématoires, tournant notamment autour d'un violent rejet des religions dites "du Livre", et autres réjouissances apparentées.
 
 Le tout est bien évidemment violent, fort bruyant, un tantinet linéaire, et à moins d'être un expert confirmé en la matière, tenter de distinguer les unes des autres les onze compositions ici rassemblées peut s'avérer quelque peu hasardeux, voire relever de la gageure... Mais qu'à cela ne tienne, les fins connaisseurs, les inconditionnels du genre et autres distingués mélomanes sauront sans nul doute apprécier l'oeuvre et ses subtilités à leur juste valeur.     

 Reste que, bien évidemment, ladite oeuvre n'est pas de celles qu'il convient de mettre entre toutes les mains. Disons-le sans détours, ceci s'adresse clairement aux fans de gros Death qui tâche, de bourrineries bien grasses pour lesquelles le carnage sonore et la brutalité extrême priment sur l'élaboration de mélodies comme sur la création d'atmosphères. D'ailleurs, à vrai dire, il n'est nullement question ici d'ambiances ténébreuses, ni de riffs accrocheurs, et encore moins de clavier aux nappes évocatrices. Du début à la fin, seule une sorte d'épouvantable boucherie auditive impose son règne sans partage sur l'album. Et dans ce domaine, nul besoin d'être expert confirmé pour s'apercevoir que MISANTHROPIC EXISTENCE est d'ores et déjà passé maître.

 A titre personnel, bien qu'affectionnant divers types de Metal extrême (Dark/Black Metal, Doom-Death, Funeral Doom etc), je me dois quand même de préciser que le style de ce groupe n'est pas -du tout- ma tasse de thé. Cette surenchère dans la brutalité, perçue comme une fin en soi, a pour moi quelque chose d'intrinsèquement immature, et de fondamentalement ennuyeux. Ne stimulant ni l'imagination ni la réflexion, n'invitant nullement à la rêverie ni au "voyage" mental, il s'agit à mon sens d'une démarche créatrice un peu trop terre à terre, et qui de ce fait manque cruellement de profondeur. Ce n'est pas là ce que je recherche dans la musique, laquelle est avant tout, pour moi qui ne suis pas musicien et n'ai aucune compétence technique en la matière, affaire de ressenti et d'émotions, d'ambiances, de stimuli psychiques. Je ne puis donc trouver mon compte chez les jusqu'au boutistes de la violence primitive bête et méchante. Ceci dit, ce point de vue n'engage bien entendu que moi. Et puisqu'il faut, parait-il, de tout pour faire un monde, il va de soi qu'il en faut aussi pour tous les goûts...

 Hans Cany



***************************

CD disponible directement via la boutique en ligne du label :

Official Facebook page


***************************
 
TRACKLIST

1. Sacrificial Slaughter
2. Decadent, Pestilent, Piss-sodden sub-race
3. Kill Yourself
4. Monetary Mausoleum
5. Rancid Vermin Flesh
6. Misanthropic Existence I
7. Illusory Manifest Reality
8. Molested By the Abrahamic Gods
9. War-Torn Earth and Blood Soaked Skies
10. Verisimilitude
11. Humanicide

Durée totale : 64mn 50s

***************************

FULL ALBUM



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commenter cet article / Comment this article :

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.