jeudi 15 février 2018

HUMUNGUS : Sans pitié ni remords [CHRONIQUE]

HUMUNGUS
Sans pitié ni remords

CD
Martel en Tête
2016

 Dans tous les styles musicaux, quels qu'ils soient, on trouve toujours quelques grands noms se démarquant du gros des troupes, des artistes occupant les plus hautes marches du podium pour la qualité exceptionnelle de leurs oeuvres, et pour leur maîtrise hors du commun des codes qui régissent les courants auxquels ils se rattachent. En matière de R.A.C., HUMUNGUS relève indéniablement de ce genre d'élite, et ce second album, destiné à devenir un classique dont on se souviendra longtemps, sonne comme la consécration définitive d'un groupe qui n'a plus à faire ses preuves depuis belle lurette.

  Ses premières productions n'étaient déjà pas -tant s'en faut- passées inaperçues, commençant très fort en 2005 par un très bon premier split CD avec leurs compatriotes français de WOLFSANGEL, suivi en 2008 d'un plus que remarquable album longue durée, intitulé "A temps héroïques, jeunesse héroîque". Succédant huit ans plus tard à ce dernier, "Sans pitié ni remords" assène un démenti cinglant à tous ceux qui, emprunts de préjugés ineptes et non sans une certaine dose de morgue suffisante, méprisent cette scène en la jugeant incapable d'engendrer de bons musiciens et des compositions de haut niveau.

 Nous nous trouvons en effet ici en présence d'un R.A.C. surpuissant, au gros son amplifié par une touche de Metal du meilleur effet, valorisé par un mixage efficace comme par une très bonne production. Je ne saurais mieux en décrire le style général qu'en le comparant, comme cela a déjà été fait par ailleurs, à une sorte de combinaison (fort réussie) entre BUNKER 84, DURANDAL et D.S.H. , trois références auréolées d'un certain prestige et qui ne manqueront pas d'interpeller les connaisseurs. Les paroles, bien audibles et fort compréhensibles, sont quant à elles particulièrement radicales et sans compromis, rageusement déclamées par une voix aux accents martiaux et virulents qui rappelle d'ailleurs irrésistiblement celle du chanteur de BUNKER 84.

  L'éventail des thèmes abordés, pour le moins éloquent, comprend entre autres une salve dévastatrice contre la propagande médiatique, les "antifas" et autres gauchos
("Ceux d'en face"), un appel à la résistance active face au péril mortel de l'immigration-invasion ("Le Sentier de la Guerre"), des hommages appuyés aux volontaires français ayant combattu pour leurs idéaux au cours de la Seconde Guerre mondiale ("Blood Und honneur", "La Grande Armée"), à de grands personnages de l'Histoire récente injustement diabolisés ("Le Rêve"), mais aussi une véhémente dénonciation de la dictature gaucho-libérale et bien-pensante qui caractérise le régime politique actuel ("Les Défenseurs de la Raie Publique"). Enfin, histoire de terminer le disque avec une chanson bonus de toute beauté, on pourra apprécier un vibrant panégyrique du patrimoine culturel et mythologique des diverses régions de l'Hexagone, ("Les Légendes de nos Contrées").

 Aux dernières nouvelles, il semblerait que les membres d'HUMUNGUS aient décidé de mettre le groupe en "sommeil", chacun d'eux souhaitant se consacrer à ses activités respectives, ou s'impliquer dans d'autres projets musicaux. La formation n'étant donc pas définitivement morte pour autant, souhaitons que cette période de stand by annoncé ne se prolonge pas plus que de raison, et qu'il nous soit donné d'assister un jour au grand retour sur scène de ce qui fut incontestablement l'une des références les plus marquantes des douze ou treize dernières années.


 Pressé à seulement 500 exemplaires, et accompagné d'un livret de 12 pages retranscrivant l'intégralité des textes (sauf ceux du titre bonus qui referme l'album), "Sans pitié ni remords" constitue une pièce de choix sur laquelle on serait bien en peine de trouver quoi que ce soit à jeter. De surcroit, le registre musical auquel il se rattache est susceptible de séduire aussi bien les amateurs de R.A.C. traditionnel que les fans de Metal identitaire. De quoi fédérer pas mal de monde !

 Jetez-vous les yeux fermés sur ce petit joyau, pendant qu'il en est encore temps.
Car compte tenu de sa qualité générale, il y a fort à parier que l'objet deviendra rare, recherché et convoité, dès lors que son pressage d'origine sera épuisé. Ne ratez donc pas l'occasion de l'acquérir à prix décent, à défaut de quoi vous pourriez le regretter par la suite...

Brown Vermin



****************************


TRACKLIST

01. Ceux D'en Face (03:12)
02. Le Sentier De La Guerre (03:51)
03. Sans Pitié Ni Remords (03:22)
04. Année Zéro (02:58)
05. Les Défenseurs De La Raie Publique (04:44)
06. Des Illusions ... Désillusions ! (03:02)
07. Blood Und Honneur (02:28)
08. Lettre À Un Compatriote (03:50)
09. La Grande Armée (03:59)
10. Le Rêve (04:40)
11. Et Si Je Meurs Demain (03:48)
12. Les Légendes De Nos Contrées (Bonus) (04:15)


****************************

CD disponible directement
via la boutique en ligne
du label :
http://martelentete.com


****************************
  
TEASER

****************************



HUMUNGUS, page Facebook officielle :
https://www.facebook.com/Humungus-officiel-1732135593692203/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commenter cet article / Comment this article :

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.