jeudi 28 avril 2016

HELLBATS : Interview 2004

 
Les HELLBATS sont un groupe français qui, du moins à ses débuts, pratiquait un mix original  de Psychobilly, de Punk Rock, et de Hard Rock/Metal, comme une sorte d'improbable et étonnante alchimie entre MOTÖRHEAD, MAD SIN et les MISFITS.

Interview avec le chanteur/guitariste Elie (alias Elibats) par Hanns Wehrwolf (Hans Cany), réalisée le 26 janvier 2004 en exclusivité pour WARDANCE
 
 
Hans : Salut. Question classique pour commencer toute interview : peux-tu présenter le groupe aux lecteurs de WARDANCE, et en dresser un petit historique ?...
Elibats : On est originaires de l'Est de la France, et on a commencé le groupe il y a environ 7 ans. A la base, HELLBATS est un trio de Rockabilly/Psychobilly (guitare/contrebasse/batterie), mais au bout de quelques années, on a eu envie de faire quelque chose de nouveau. Fini les sons clairs, on voulait faire une musique beaucoup plus lourde et plus contemporaine. Aujourd'hui, on nous classe en " Psychobilly New School ", ou en " Hard-Punk'n'Roll ". On a adopté un deuxième guitariste en décembre 2003, et maintenant on est 4. On a sorti un split maxi 45trs avec le groupe australien BLUE MOVIE en 2001, et un mini CD 6 titres l'année dernière. On a aussi des titres sur des compils françaises, et sur une compil brésilienne.

Pour un groupe Psycho, votre son est assez atypique, puisque les HELLBATS semblent à la croisée des chemins du Punk Rock, du Psychobilly, et du Hard Rock/Metal... Es-tu d'accord avec cette description, et correspond-elle vraiment, selon toi, à votre orientation musicale ?
Oui, c'est vrai qu'on n'est pas un groupe de Psychobilly classique. Pour nous, ça ne sert à rien de faire le la musique qui a déjà été faite, on déteste les groupes plagiat. On a vraiment envie de faire de la musique originale. On a une base Rock'n'Roll et Psycho, mais on écoute beaucoup de Hard rock, de Thrash Metal, de Punk Rock, de Blues, et de Hardcore. On est influencés par de nombreux styles, et on joue la musique qu'on aime. Si les puristes ne sont pas contents, on les emmerde !

Comme tout groupe Psycho qui se respecte, votre nom, votre imagerie, votre attitude, et vos textes semblent assez marqués par les thèmes de l'horreur, de l'épouvante, etc. On peut même dire que les HELLBATS sont assez proches de l'état d'esprit "Horror Punk" à la MISFITS. Assumez vous pleinement cette "face obscure" du groupe ?

L'imagerie " dark " est très importante pour HELLBATS. On adore les ambiances macabres et glauques, la musique festive nous ennuie. Moi, je suis fan de groupes comme BLACK SABBATH, DANZIG, MISFITS, TURBONEGRO, WHITE ZOMBIE, MINISTRY, KING DIAMOND…
On a passé notre adolescence à regarder des films d'horreur et à écouter de la musique " dark ". Dans nos paroles, j'utilise souvent des monstres et des histoires fantastiques pour décrire des situations réelles. Les vrais démons, ce sont TF1, " Star Ac' ", et compagnie !



 
Vous ne semblez pas particulièrement être un groupe engagé politiquement.
Mais au-delà de ça, vous intéressez-vous quand même aux problèmes sociaux, idéologiques, environnementaux, etc ? Partagez-vous tous les mêmes vues , ou avez-vous des idées différentes sur toutes ces questions ?
On évite de parler politique dans le Rock'n'Roll, car la politique divise souvent les gens. Le seul thème politique qu'on aborde est l'écologie. On a 2 ou 3 textes qui dénoncent la pollution et les catastrophes nucléaires. On a aussi quelques textes sur la folie, car on veut montrer que les fous ne sont pas forcément les malades dans les hôpitaux psychiatriques : les fous sont bien plus nombreux dans la rue et à la télévision !

 
 
Votre premier MCD "Fast'N'Heavy" semble avoir été plutôt bien accueilli par le public et par la presse. En êtes-vous pleinement satisfaits, et est-il représentatif de la voie que suivra le groupe sur ses futures réalisations ?
A quand un album longue durée ?
 
 

On a eu pas mal de bons échos suite à la sortie de " Fast'n'Heavy ", et ça nous fait plaisir car on avait bossé pour ce disque, et les bonnes critiques nous ont encouragés. On va enregistrer un album " longue durée " en 2004, on a déjà une dizaine de titres qui sont prêts. On va d'abord enregistrer une maquette en avril pour l'envoyer à des maisons de disques, et on espère trouver un label compétent.


Pour la réalisation du CD, comment vous êtes-vous arrangés ?...
Coproduction ?... Il semble aujourd'hui assez difficile pour les jeunes groupes de signer sur des labels compétents et disposant de moyens suffisants, et ne parlons même pas de l'accès aux réseaux de distribution...
Pour " Fast'n'Heavy ", on a fait une coproduction entre " Nova Express " et notre association " Les Productions de l'Impossible ". On était distribués par United Music Company , mais la boîte a fait faillite… (la poisse !). C'est très difficile d'être bien distribués et d'avoir une bonne promotion, les gros labels veulent des groupes de Néo-Métal ou de Rap, mais les jeunes groupes alternatifs, je crois que ça ne les intéresse pas beaucoup… Il n'y a plus de travail de carrière, les maisons de disques veulent se faire un maximum de fric le plus rapidement possible. Mais il ne faut pas baisser les bras, et le principal, c'est de faire la musique qu'on aime.
   
Faites-vous beaucoup de concerts ? Et en général, jouez-vous uniquement
au sein de la scène Psychobilly, ou vous arrive-t-il de partager l'affiche avec des groupes issus d'autres milieux musicaux, comme les scènes Punk, Metal, Hardcore, etc ?


On a pas mal tourné après la sortie de " Fast'n'Heavy ", on a joué en France, en Allemagne, en Suisse, en Hollande, et en Belgique. On a fait une super tournée de 10 dates en Allemagne avec HELLBILLYS, un groupe Psycho/Punk de San Francisco. Souvent, on tourne aussi avec les 4 groupes de notre asso : HAWAII SAMURAI (Surf), TWO TONE CLUB (Ska 60's), KRYPTONIX (Psychobilly), et HELLBATS. On a surtout joué dans la scène Psycho et Punk Rock, et de temps en temps aussi avec des groupes Metal ou Ska. On a dû annuler tous nos concerts entre juin et octobre 2003, car j'avais une tendinite et je ne pouvais plus jouer de guitare. On va reprendre les concerts en février 2004.


Quel est ton point de vue sur la guerre sans merci que veulent livrer les grosses maisons de disque au "piratage" (CD gravés, MP3, etc) ?... Selon vous, à quoi est dû le développement spectaculaire de ce phénomène ? Et en tant qu'artistes musicaux, le "tout-répressif" vous semble-t-il une réponse adéquate ?...
D'un côté je suis pour, car le prix des CDs dans les magasins comme Virgin ou la Fnac est trop élevé. Et d'un autre côté, le piratage tue la musique. Je comprends qu'on puisse pirater un groupe qui vend des milliers d'albums (et encore), mais pas un groupe underground. Rien ne m'énerve plus qu'un mec qui dépense 25 euros en bière dans sa soirée, et qui va te dire qu'un album à 14 euros c'est trop cher !…


Nous abordons maintenant la nouvelle année 2004. Que va-t-elle donc nous réserver, concernant les HELLBATS ?...
J'espère qu'on aura plus de chance qu'en 2003, car suite à ma tendinite, j'ai dû arrêter la guitare pendant 6 mois. On a prévu d'enregistrer notre album cet été, et de faire une tournée pour le promouvoir à la rentrée. Ce qui est sûr, c'est qu'il sera encore plus lourd et puissant que " Fast'n'Heavy ".
 
 
 
Merci beaucoup pour tes réponses à cette interview ! Pour conclure, aurais-tu quelque chose à ajouter ?... Ou peut-être un message à adresser aux lecteurs de WARDANCE ?...
 
Merci à ceux qui ont lu cette interview jusqu'à la fin, et merci à WARDANCE. J'espère que notre prochain disque vous plaira, et qu'on pourra se croiser à un de nos futurs concerts.



Pour en savoir plus :



LES PRODUCTIONS DE L'IMPOSSIBLE
(Label et association, avec entre autres  Elibats) :
 

Dates de concerts et news :
 


 
 
 
 
 
Extrait de l'album "Unleashed 'N' Alive" (2006), marquant un tournant plus "Heavy Rock" :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commenter cet article / Comment this article :

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.